Mise en appétit

30 Déc

Convivialité, sociabilité, réjouissances…voici des mots qui marquent à n’en pas douter la franc-maçonnerie. Le terme agapes, repris par la franc-maçonnerie, dérive du grec et désigne initialement le repas partagé avec amour par les premiers chrétiens. Depuis les origines de l’ordre, les rituels de repas font partie intégrante des réunions des Frères auxquels se joint, bien vite, la gent féminine. Lithographies représentant des tablées, verres au large pied levés pour les santés (verres canon), assiettes en porcelaine et faïence ornées de symboles maçonniques, couverts en argent gravés, moule à gâteau en forme d’équerre et de compas, etc. le maçon est bon vivant et les objets rappelant les festins fraternels ne manquent pas. Au demeurant, les premières loges ne se retrouvaient-elles pas à l’origine dans les tavernes ?

Imprimés sur tissu, manuscrits, dessinés, présentés sous forme d’un triangle, d’un rectangle ou bien de manière plus classique en deux volets…les loges et les obédiences n’omettent pas d’afficher les mets qui composent leurs banquets plus ou moins sophistiqués : potages, salades, coquillages, poissons, volailles, foie gras, entremets, desserts… Toutes les occasions sont bonnes pour partager des agapes : repas de fin de convent, repas faisant suite à une cérémonie, fêtes solsticiales, célébration anniversaire de loge, fête laïque d’adolescence et d’adoption, hommage à un frère, repas concluant une tenue blanche… Le constat est clair : le maçon a un lien affectif avec son assiette. Les plats se suivent depuis les hors-d’œuvres jusqu’au café et aux liqueurs. Composés généralement d’au moins trois plats, les menus varient en richesse et subtilité selon l’époque, le lieu géographique et le contexte social et économique.

Les poèmes et les chants accompagnent souvent ce moment festif comme l’atteste le recueil de chansons maçonniques françaises publié dès 1737 par le Frère Naudot.

Sur cette mise en bouche festive, l’équipe du musée vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année, dans la joie, la bonne humeur et pour le plaisir de vos papilles. Santé ! A l’année prochaine !

Publicités

Une Réponse to “Mise en appétit”

  1. Pitard 2 janvier 2012 à 18 h 09 min #

    Apres l’exposition a la pinacotheque de Paris j’ai hate de voir celle du musee
    JF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :