Tag Archives: Nouvelle Calédonie

Henri de Rochefort : un polémiste controversé

6 Jan

Le musée reçoit parfois en dépôt des objets provenant de collectionneurs ou bien de loges souhaitant sauvegarder dans les meilleures conditions le patrimoine acquis au fil du temps et abrité dans leurs locaux. Parmi les pièces récentes venues compléter récemment le fonds muséal se trouve un médaillon en bronze représentant Henri de Rochefort, œuvre mise en dépôt par la Loge Libres Citoyens du Monde à l’Orient de Nouméa en Nouvelle Calédonie.

Journaliste (Le Figaro, La Lanterne, La Marseillaise, …) et homme politique actif, Henri de Rochefort (1831-1913) s’engage, à l’image de Victor Hugo, dans le combat contre l’Empire de Napoléon III. Ses engagements, ses choix politiques et ses écrits polémistes le mèneront à maintes reprises au cours de sa vie à l’exil ou en prison. L’une de ses incarcérations les plus fameuses l’expédie vers l’archipel océanien. Condamné en effet à la déportation suite à ses implications sous la Commune, il quittera la France durant l’été 1873 sur le même navire qui emmena vers Nouméa d’autres Communards, telle Louise Michel. Il s’évadera du bagne de Nouvelle Calédonie en mars 1874 grâce, sans doute, à l’aide fournie par des maçons australiens. Cet événement unique, et controversé quant au rôle que s’attribua Rochefort, dans l’histoire du bagne sera représenté, quelques années plus tard, sur une toile du peintre Edouard Manet, intitulée « L’évasion de Rochefort », conservée de nos jours au Kunsthaus de Zurich.

De retour en France, la carrière politique de Henri Rochefort est houleuse, marquée par de nombreux points noirs. Il apporte entre autres son soutien au Général Boulanger ou se révèle antisémite lors de l’affaire Dreyfus.

Son engagement maçonnique fut bref, puisqu’il fut initié le 17 novembre 1870 à la loge Les Amis de la Patrie à l’Orient de Paris, mais semble prendre ses distances avec l’ordre à son retour d’exil du bagne.